Un bilan très positif du dépistage

Une analyse descriptive des lésions cancéreuses et précancéreuses détectées depuis le début des campagnes de dépistage de l’Amodemaces montre une fréquence élevée des lésions cancéreuses précoces dépistées, un des objectifs du dépistage.

En effet sur les 520 cancers dépistés plus de 69% ne présentent pas d’atteinte ganglionnaire.

 On peut estimer que 237 cancers ont été évités par l’ablation d’adénomes susceptibles de dégénérer en cancer du vivant des individus porteurs.

Ces résultats conformes aux espoirs mis dans le dépistage organisé du cancer colorectal doivent plus que tout inciter les personnes encore non convaincues de l’intérêt de cette action de santé publique à faire le test de dépistage car la participation n’est pas encore au rendez-vous.