La formation au dépistage

Les documents mis en ligne on été présentés au cours de séances de formation médicale continue, consacrées aux dépistages du cancer colorectal.

A l’intention des médecins généralistes et des professionnels de santé vous trouverez un ensemble de diaporamas de formation au dépistage organisé du cancer colorectal.

Le dépistage du cancer colorectal

Le rationnel du dépistage

Quels sont les principaux éléments qui justifient la mise en place d’un dépistage organisé du cancer colorectal ?

  • Le cancer colorectal est un cancer fréquent et grave :
  • La survie à cinq ans en moyenne est de :
  • L’incidence du cancer colorectal augmente depuis ces deux dernières décennies
  • Il existe une séquence adénome cancer dans 80% des cas
  • Un développement lent : durée de transformation est de 8 à 10 ans en moyenne
  • Une réduction de la mortalité observée dans de nombreuses études où le dépistage est mis en place

L’organisation du dépistage

L’organisation repose sur un Cahier des charges publié au Journal Officiel du 21 Décembre 2006

Elle est confiée aux structures de gestion instances opérationnelles locales pour la mise en œuvre du dépistage et assurer le suivi et son évaluation

Une stratégie de dépistage définie :

  • Une recherche de sang dans les selles tous les deux ans proposée à toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans ne présentant pas de critères d’exclusion
  • Un test remis par le médecin généraliste suite à l’invitation faite par la structure de gestion ou même sans invitation
  • La lecture est assurée par un centre de lecture agréé.

Le rôle du médecin généraliste

Le médecin généraliste est au centre du dispositif mis en place: il a l’initiative de mettre en œuvre le dépistage du CCR. Cette stratégie permet une meilleure participation qu’un simple envoi par la poste.

Au cours de l’interrogatoire et à partir du dossier médical du patient le médecin choisit la stratégie de dépistage appropriée selon l’appartenance à un groupe à risque de cancer colorectal

Il assure le suivi du dépistage du cancer colorectal : en cas  de test positif il veille à la réalisation des examens complémentaires et à la prise en charge thérapeutique.